Site icon hybrid e:HO!?

Interview : la Jaguar I-Pace d’Eric, par Sylvain

Les origines remontent déjà à quelques années, j’ai toujours été passionné d’automobiles, et quand on a commencé à parler d’hybrides (simples, à l’époque), cela m’a interpellé, peut-être davantage aussi de par ma formation d’ingénieur en électricité. A cette époque j’avais un Honda CR-V 2.0 i-VTEC, et j’ai eu l’occasion de tester la Honda Insight hybride. On peut dire que le coup de foudre fut immédiat et nous l’avons achetée. J’ai roulé 4 ans avec ce véhicule qui nous a vraiment plus malgré son équipement basique et sa finition spartiate. L’aventure hybride s’est poursuivie avec l’achat, en 2017 d’un Toyota C-HR pour mon épouse, et avant mon I-Pace, je roulais moi-même en hybride également, la Lexus NX 300h. Ces hybrides qui fonctionnent avec un système e-cvt à variation continue, donc sans vitesses, constituent déjà une bonne transition vers le tout électrique, et permettent d’entrevoir le confort de conduite d’une pure électrique lors de petits moments où l’on roule sans le thermique. En effet avec un hybride, on se prend souvent au jeu d’essayer de rouler un max en électrique 😉

Il y a quelques années j’avais essayé un Mitsubishi i-MIEV au boulot, mais cela ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable tant la voiture était basique… l’arrivée d’un constructeur américain dans le domaine de la voiture électrique m’a évidemment interpellé, mais sans me convaincre de faire le pas. Lors du salon de Bruxelles en janvier 2019, je suis tombé sous le charme de ce premier concurrent européen de Tesla, je me rappelle avoir dit à l’époque «wouaw, une électrique comme celle-ci, je la veux bien ! ». Ensuite lors de la recherche d’un nouveau véhicule l’an dernier, je cherchais un SUV un peu sportif, genre BMW X4 ou GLC Coupé, et j’ai repensé à l’I-Pace qui rentrait dans mon cahier des charges aussi. Le hasard a fait que j’ai tout de suite trouvé le modèle parfait pour moi, qui m’attendait pas bien loin de chez moi qui plus est, et en deux jours, la vente a été conclue !

Mon I-pace est une occasion Jaguar Approved, donc je l’ai eu rapidement. Elle est d’octobre 2018, c’est une version EV400 (400 CV, 700 Nm) SE avec pas mal d’options comme les caméras 360°, le pack de conduite semi-autonome, parking automatique, clim quadrizone, finition noire pour le ciel de toit et vitres AR noires, coffre mains-libre, et même la protection de coffre Jaguar (très facile d’entretien), idéale si on doit y mettre ses toutous 😊

Je suis administrateur d’un groupe Facebook « Jaguar I-Pace Belgium », qui commence à regrouper les utilisateurs d’I-Pace belges. J’ai également rejoint d’autres groupes d’utilisateurs, notamment de Kia et Tesla. Ce que je constate dans ces groupes, c’est qu’une fois qu’on a goûté au full électriques, on ne revient plus au thermique !

J’ai aussi participé à une Track Night réservée aux VE, au circuit de Spa-Francorchamps, qui était bien sympa.

Mon assurance est plus élevée qu’avant, mais cela vient du fait que le coût du véhicule est plus élevé, pas du fait qu’il est électrique ou qu’il fait 400 CV. Il y a même des remises vu que la voiture est équipée de tous les systèmes d’aide à la conduite possibles (maintien de ligne, angles morts, cruise-control adaptatif, détection obstacles et piétons, parking automatique…). Au final j’ai un surcout de 200 EUR par an pour un véhicule qui fait le double de la puissance. Par contre pour l’instant j’ai 400 EUR de taxes annuelles en moins (Belgique-Wallonie)

Lors de mon essai, j’ai vraiment été bluffé par les performances et la facilité de conduite à la fois. Je m’y suis fait immédiatement, peut-être grâce à mes années de conduite en hybride qui m’ont appris à anticiper pour régénérer ma batterie et à avoir un pied droit très précis. J’ai donc directement pris le parti de mettre la régénération d’énergie au maximum, ce qui fait que moyennant un peu d’anticipation, on conduit à une seule pédale, et j’y suis directement arrivé sans rendre malades mes passagers. Cela ajoute encore à l’expérience de conduite unique que procure ce véhicule. Non seulement les accélérations et reprises sont canon mais en plus, malgré ses 2.2 tonnes, la voitures a un comportement très dynamique : elle vire à plat, a un train avant incisif, hérité du coupé F-Type, et une motricité redoutable grâce aux deux moteurs électriques assurant 4 roues motrices permanentes avec torque vectoring.

Je fais en général 2-3 trajets d’une quinzaine de km par jour, de temps à autres sur Bruxelles (2×80 km) et de plus longues balades le WE (200 km). Je recharge exclusivement à domicile sur ma borne 7,4 kW. Cela me revient au max à 5 EUR au 100 km, mais c’est moins vu que je produit la majorité avec mes panneaux photovoltaïques.

Par beau temps, je dirais 18-19 kWh en ville, 20-21 à 90 kmh et 24-25 sur autoroute mais je ne roule pas spécifiquement à l’économie ni en mode Eco, c’est difficile avec un engin pareil…. Par temps hivernal, ajouter 3-5 kWh, car vu que le moteur électrique produit relativement peu de chaleur, il faut utiliser l’énergie de la batterie pour chauffer contrairement à une thermique !

L’autonomie réelle est d’environ 380-400 km en été et 320- 350 en hiver d’après mes constatations.

La climatisation semble avoir peu d’impact (quelques km d’autonomie) mais le chauffage est plus significatif, mais cela reste raisonnable du fait que l’I-Pace dispose d’une pompe à chaleur pour améliorer le rendement. Il est cependant utile d’utiliser la fonction de départ programmé, qui assure le préchauffage/climatisation tant que le véhicule est branché à sa prise…

A l’arrêt le chauffage fait perdre 1 à 1.5% de batterie par heure. Donc peu de risque de mourir gelé dans un embouteillage contrairement à ce qu’on lit parfois dans les commentaires « éclairés » sur les réseaux sociaux 😉

Mon plus long trajet a été environ 300 km donc aucun soucis et pas besoin de recharger en route. Mais pour partir en vacances, cela demande de la préparation avec des applications genre « A better route planner » ; cette année nous ne sommes pas partis avec l’électrique car pas de bornes sur mon lieu de résidence.

L’I-Pace est un véhicule électrique, donc naturellement peu bruyant, mais c’est aussi un véhicule haut de gamme, donc l’insonorisation a été très bien maitrisée malgré les roues 20 pouces 245/50, notamment grâce au vitrage acoustique AV et latéral. L’aérodynamique soignée fait qu’il y a aussi très peu de bruits d’air à haute vitesse.

A noter qu’on peu ajouter un bruit de moteur synthétique assez sympa, à mi-chemin entre une voiture de sport et un vaisseau de Star Wars, donc je ne peux qu’aimer 😊

Mais rouler dans le silence absolu est aussi un sacré confort en soi, tout dépend de l’humeur du jour au final.

Le multimedia est selon moi dans les bons élèves. Pas au niveau du MBUX Mercedes et encore moins de Tesla, mais quand même très intuitif, façon smartphone, avec des possibilités de personnalisation (menus personnalisés, fonds d’écran, thème clair/foncé) et une IA qui apprend progressivement les habitudes (trajets, sélections audio, etc), un design élégant et c’est suffisamment fluide. Par exemple le système multimedia de la toute nouvelle EV6 est moins bien fini, avec très peu de possibilités de personnalisation de l’écran devant le conducteur par exemple. Le système est connecté, le GPS affiche des cartes satellites avec infotrafic en temps réel. Le multimédia peut recevoir des mises à jour OTA, et il y en a eu pas mal au début, ce qui donne au final un système stable et sans trop de bugs. J’apprécie aussi le fait d’avoir Android Auto/Carplay à bord, ce qui permet d’utiliser Google maps qui est toujours à jour et connecté.

La sono Meridian est vraiment excellente, la meilleure que j’ai eue jusqu’à présent !

Après, il n’y a pas ni d’assistant vocal intrusif ni de coussins-péteurs ou autres de jeux vidéo 😉

Au niveau des équipements, ce sont des choses qu’on trouve aussi dans d’autres modèles thermiques premium, mais j’apprécie particulièrement la sono haut de gamme Meridian, le tableau de bord digital personnalisable, les caméras 360° qui offrent une très belle image et la vue satellite du GPS. Le chauffage fonctionne aussi extrêmement bien et rapidement, et la possibilité de le programmer est un plus certain.

Oui, oui et oui 😊

Très bonne habitabilité : grand empattement et porte-à-faux très courts, en plus de donner un look musclé et nerveux, assurent aussi un bel espace à bord par rapport à l’encombrement extérieur, avec un bon espace aux jambes, à la tête et en largeur, et j’en ai besoin pour caser mes 3 ados derrière. La modularité est classique pour un SUV : banquette rabattable et plancher quasi plat, ça marche donc pour aller au parc à conteneurs 😊 Et hayon indispensable pour moi, ainsi qu’un coffre assez grand pour accueillir mes toutous… L’ouverture au pied du hayon est pratique aussi. A l’avant on a un petit coffre permettant d’y mettre les câbles de chargement.

Il y a pas mal d’espaces de rangement dans la console centrale (modulable), plafonnier, portières et même sous la banquette arrière.

La confort est très bon, les sièges électriques plutôt fermes maintiennent bien et permettent la position de conduite parfaite, plutôt typée berline que SUV; la suspension est un bon compromis, confort de bon niveau mais peu de mouvements de caisse même en conduite dynamique. Confort acoustique au top, même pour une électrique !

Je suis toujours consterné de voir les réactions haineuses sur les réseaux sociaux dès que l’on parle de voitures électriques : on est directement « un mouton », « bobo écolo », « pollueur » etc…

La plupart de mes amis ou proches m’épargnent le couplet sur les enfants africains qui extraient le cobalt à mains nues, ou le fait qu’une électrique serait plus polluante qu’une diesel, heureusement, mais si c’était le cas, je les renverrais vers le film « A contresens » qui démonte pas mal de fake news que certains se complaisent à faire circuler. Mais la question principale, c’est toujours l’autonomie et comment on recharge… je pense que beaucoup de gens surestiment leurs besoins réels en autonomie par exemple. Est-ce logique de renoncer à un modèle juste pour 2 -3 trajets annuels qui pourraient être un peu plus compliqués alors que c’est tellement facile (et moins cher !) de recharger chez soi sans passer à la pompe tout le reste de l’année ?

Soyons honnêtes, le réseau belge, surtout en Wallonie est nullissime et inexistant. On peut compter sur ses mains le nombres de bornes rapides le long de nos nombreuses autoroutes, notre pays est sous-développé de ce côté-là malgré une volonté affichée de promouvoir la mobilité électrique. Le supermaché où je fais mes courses possède 4 bornes, mais la plupart n’ont tout simplement pas de bornes du tout… je déplore aussi l’incivisme des gens qui garent leur thermique sur les places réservées aux électriques, et parfois même sur deux places tant qu’on y est (attention j’ai les photos ! ).

Qualités :

Défauts :

Ah oui je la recommande, et plutôt 10 fois qu’une, pour les qualités évoquées ci-dessus et qui font largement oublier ses défauts, c’est une sacrée voiture, électrique mais avec une vraie personnalité, de loin la meilleure voiture que j’ai eue. Elle est chère mais il y a pas mal de solutions en occasions récentes qui sont tout à fait compétitives. Que celui qui pense qu’un électrique est ennuyeuse à conduire vienne faire un tour dedans 😉

Quitter la version mobile